Michel Barnier, le commissaire européen chargé du Marché intérieur et des Services, en visite officielle à Haïti, a renouvelé mercredi le soutien de l'UE à la reconstruction du pays, notamment des capacités de l'Etat, ravagé le 12 janvier par un violent séisme.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je suis ici pour évaluer, réorienter et poursuivre les travaux de reconstruction financés par la Commission européenne, qui s'est engagée à fournir plus de 620 millions de dollars» des 1,6 milliard de dollars promis par l'Europe à Haïti, a déclaré M. Barnier lors d'une conférence de presse dans les ruines du palais présidentiel haïtien.

L'engagement de la Commission européenne et des pays de l'Union porte en priorité sur la reconstruction des capacités de l'Etat haïtien (remise en état de plusieurs ministères) et le soutien au budget du pays pour payer les salaires des fonctionnaires, a expliqué M. Barnier, qui s'est entretenu avec le président haïtien René Préval et le Premier ministre Jean-Max Bellerive.

Pour les travaux de reconstruction, la commission a déjà débloqué 620 millions de dollars, dont 300 millions serviront à financer la construction du réseau routier.

M. Barnier a annoncé que la Commission européenne prévoyait également 23 millions de dollars pour la construction d'habitats de transition durables pour les sans-abri.

Le commissaire européen a d'autre part appelé à la mise en marche de la Commission intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CTRH). «Il faut que la commission se mette au travail rapidement», a lancé M. Barnier, encourageant une bonne coordination entre les différents acteurs haïtiens et étrangers.

«Je l'ai dit au président Préval: il y a un devoir d'intelligence nationale et internationale dans la reconstruction. Il faut que les acteurs haïtiens puissent travailler ensemble sur des projets d'intérêt national, il faut que les bailleurs travaillent ensemble sans mauvaise compétition, sans polémique», a recommandé Michel Barnier.