Le président haïtien René Préval a échappé au séisme qui a ravagé son pays le 12 janvier parce qu'il avait pris quelques instants pour jouer avec sa petite-fille dans son jardin, a-t-il raconté lundi soir à la télévision mexicaine.

Mis à jour le 23 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le président Préval a déclaré que le bilan du séisme approchera 300.000 morts en arrivant dimanche soir au sommet dit «de l'Unité» de trente-deux pays d'Amérique latine et des Caraïbes, réuni au Mexique dans la station balnéaire de Cancun (sud-est), et dont l'aide à Haïti est un des thèmes principaux.

Le dernier bilan officiel fait état de 217.000 morts

M. Préval a expliqué lundi, dans une interview à la chaîne de télévision mexicaine Televisa, qu'il avait échappé à la mort pour avoir pris le temps de jouer avec sa petite-fille dans son jardin en revenant d'une réunion officielle.

«J'allais rentrer chez moi, mais je ne suis pas entré tout de suite, car le me suis arrêté pour jouer avec ma petite-fille qui était là dans le jardin. Et la maison est tombée et j'ai vu le palais présidentiel qui s'effondrait aussi», a expliqué M. Préval.

«Ceux qui sont restés vivants, c'est parce que leur jour n'était pas arrivé», a-t-il conclu.