Un convoi d'aide alimentaire du Programme alimentaire mondial (PAM) destinée aux sinistrés du séisme du 12 janvier en Haïti a été attaqué lundi dans la localité de Limbé, proche de la ville du Cap-haïtien dans le nord du pays, a-t-on appris de source policière.

Mis à jour le 22 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon un commissaire de police de la ville contacté par l'AFP, l'incident s'est produit à la sortie de la ville où des Haïtiens avaient érigé des barricades pour bloquer le passage du convoi.

«Les gens ont tenté de s'emparer des produits en bloquant la sortie de la ville au convoi», a précisé le commissaire Augustin Dumercy.

La police nationale a été dépêchée sur les lieux de l'incident, mais aucune arrestation n'a été effectuée, a-t-on appris de même source.

«Après des pourparlers avec les Casques bleus chiliens qui convoyaient le convoi, des caisses de lait ont été distribuées aux gens qui se sont battus entre eux en se lançant des pierres. Apparemment il n'y pas eu de victimes», a encore indiqué l'officier de police.

«Le convoi, composé de containeurs remplis de rations alimentaires et escorté par l'ONU, a été attaqué par plusieurs centaines de personnes qui ont lancé des pierres en direction des véhicules en réclamant de l'aide», a indiqué à l'AFP un enseignant sur place contacté par téléphone.

Les produits d'au moins un des containeurs ont été emportés par la foule qui réclamait de l'aide.

Selon un rapport du PAM, l'organisation a fourni depuis le 12 janvier des rations alimentaires à près de 4 millions d'Haïtiens à Port-au-Prince et dans les régions affectées par le séisme.

Plus de 910 000 personnes sur un total de 1.1 million visées recoivent de l'eau dans environ 300 sites d'hébergement à Port-au-Prince, Léogane et Jacmel, a encore indiqué le PAM.