Le gouvernement fédéral a cessé d'organiser des vols d'évacuation en partance d'Haïti et annoncera bientôt que le nombre de Canadiens qui ont finalement trouvé la mort dans le tremblement de terre doit être plus que doublé.

Mis à jour le 22 févr. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Depuis qu'Haïti a été frappé par un séisme d'une magnitude de 7,0 sur l'échelle de Richter, le 12 janvier, la mort d'au moins 34 Canadiens a été confirmée, et 50 autres demeurent portés disparus. Lundi à Ottawa, le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a affirmé que les autorités devront bientôt admettre que les Canadiens toujours portés manquants en Haïti sont décédés.

«Effectivement, à un moment donné, on va devoir être capables de trancher en disant (que) ces personnes-là sont non seulement portées disparues, mais ont perdu la vie», a-t-il concédé. M. Cannon a toutefois ajouté qu'un tel constat ne sera établi que lorsque tous les recours possibles auront été tentés.

Des spécialistes de la Gendarmerie royale du Canada peinent à identifier des corps retrouvés, au moment même où davantage de personnes sont retrouvées sous des décombres. De leur côté, les autorités consulaires continuent de tenter de retracer certains Canadiens portés disparus qui auraient peut-être été vus.

«Nous continuons à vérifier des informations fournies par des membres de familles pour déterminer, par exemple, à quel moment ces personnes ont été vues pour la dernière fois ou quand le dernier contact avec elles a été établi», a expliqué le ministre Cannon. «Tous les efforts en ce sens se poursuivent. Alors, nous ne changerons notre façon de faire que lorsque nous aurons accompli le maximum.»

M. Cannon a en outre indiqué que les Canadiens se trouvant toujours en Haïti devaient désormais réserver eux-mêmes leur vol de retour au pays, puisque l'aéroport de Port-au-Prince a été rouvert à l'aviation commerciale.

Jusqu'à présent, au moins 4618 personnes ont été évacuées d'Haïti par le Canada à bord de 48 vols.

Les soldats canadiens envoyés en Haïti, dont le nombre s'élève à environ 2000, ont déjà entrepris un retrait par étapes du pays. Ainsi, le navire NCSM Halifax a quitté Haïti vendredi.

La cadence des mesures d'aide d'urgence commence à ralentir, et la planification pour la reconstruction à long terme d'Haïti a débuté.

Environ 200 000 personnes auraient trouvé la mort dans le tremblement de terre du mois dernier.