Les organisations humanitaires commencent tout juste à prendre la mesure de la catastrophe haïtienne. L'opération de secours à Haïti est la plus importante que la Croix-Rouge internationale ait jamais eu à mener, dans un seul pays, dans toute son histoire.

Mis à jour le 12 févr. 2010
Agnès Gruda LA PRESSE

Selon Conrad Sauvé, secrétaire général de la Croix-Rouge canadienne, la «phase d'urgence», où l'on se consacre à répondre aux besoins de base des rescapés, durera beaucoup plus longtemps que dans d'autres catastrophes.

 

«Une phase médicale aussi longue et aussi intense, c'est sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale», opine Rony Brauman, directeur de recherche de la fondation Médecins sans frontières et spécialiste de l'aide humanitaire.

Le problème, c'est que si les organisations humanitaires investissent toutes leurs ressources dans cette phase aiguë, il ne leur en restera plus pour les étapes suivantes, c'est-à-dire la reconstruction.