Source ID:; App Source:

News International devient News UK

la nouvelle identité de News International, qui s'accompagne... (PHOTO BEN STANSALL, ARCHIVES AFP)

Agrandir

la nouvelle identité de News International, qui s'accompagne d'un nouveau logo, répond notamment au souci de tourner la page de la retentissante affaire des écoutes et d'entamer «un nouveau chapitre prometteur», selon sa direction.

PHOTO BEN STANSALL, ARCHIVES AFP

Dossiers >

Scandale des écoutes

International

Scandale des écoutes

Le scandale des écoutes téléphoniques qui a sonné le glas de News of the World et qui secoue l'empire médiatique de Rupert Murdoch. »

Agence France-Presse
Londres

News International, filiale britannique du groupe de médias de Rupert Murdoch, a été rebaptisé mercredi «News UK», un changement qui répond à la réorganisation du groupe, mais aussi au souci d'«entamer un nouveau chapitre» après le scandale des écoutes au Royaume-Uni.

Vendredi, News Corp., l'empire du magnat des médias, sera en effet scindé en deux entités : les activités de presse et d'édition - dont News UK - seront regroupées sous le nom de News Corp., celles plus rentables de télévision et de cinéma sous celui de 21st Century Fox.

Mais la nouvelle identité de News International, qui s'accompagne d'un nouveau logo, répond aussi au souci de tourner la page de la retentissante affaire des écoutes et d'entamer «un nouveau chapitre prometteur», selon sa direction.

Elle s'inscrit dans la «suite des changements de gouvernance et de personnel décidés pour régler les problèmes survenus dans un passé récent», a expliqué Mike Darcey, son PDG, dans un communiqué.

«L'encadrement des principaux titres» de la filiale britannique «a changé et l'équipe de direction a été modifiée», a-t-il souligné, rappelant aussi que News International s'était excusé auprès des victimes des écoutes et leur avait versé des dommages.

News UK chapeaute le Sun, le Times et le Sunday Times.

Un autre des titres-phare de la filiale, le tabloïd News of the World, jadis plus gros tirage de la presse anglaise, a été contraint de fermer précipitamment en 2011, accusé d'avoir piraté les messageries téléphoniques de centaines de personnes au début des années 2000 pour obtenir des scoops.

L'affaire, qui a fait grand bruit au Royaume-Uni, a conduit à l'interpellation de dizaines de personnes, dont l'ancien rédacteur en chef du tabloïd Andy Coulson, et Rebekah Brooks, ex-directrice de News International et ancienne protégée de Murdoch.

Tous deux ont été placés sous contrôle judiciaire et doivent être jugés à partir du 9 septembre, aux côtés de sept autres employés de News International.

La branche australienne des activités de presse du groupe Murdoch a également annoncé mercredi qu'elle allait s'appeler désormais News Corp. Australia, en vue de la scission du groupe.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer