Le premier séjour outre-mer officiel du prince William et de son épouse Kate, qui se déroulera au Canada du 30 juin au 8 juillet, pourrait donner le ton au reste de leur vie monarchique.

LA PRESSE CANADIENNE

Le couple nouvellement marié devra ainsi faire ses preuves au sein de la famille royale la semaine prochaine, selon le rédacteur en chef du magazine britannique «Majesty», Joe Little.

Il a ajouté que William et Kate seront appelés à effectuer plusieurs tournées royales avant et après la possible accession au trône du prince, augmentant du même coup l'importance de réussir leur première visite.

La Reine mère a déjà affirmé que son séjour de six semaines au Canada avec le roi George VI, en 1939, avait été l'occasion de les définir comme un «couple royal», a indiqué le spécialiste des tournées royales, Richard Berthelsen.

Le même scénario pourrait se répéter pour le jeune couple, duc et duchesse de Cambridge, a souligné M. Berthelsen, qui a été impliqué dans les visites royales au Canada entre 1978 et 2002.

Le passage du couple, des jeunes gens populaires, pourrait contribuer à illustrer les liens forts et viables qui unissent le Canada à la monarchie, selon l'experte en royauté Carolyn Harris.

Les Britanniques intégreront de nouvelles façons de faire pendant leur visite, notamment en diminuant le cortège les accompagnant. Kate n'aura donc pas de dame de compagnie ni d'habilleuse, a rapporté Mme Harris, candidate au doctorat étudiant la royauté britannique à l'Université Queen's.

Une attention médiatique toute spéciale devrait être portée à Kate, alors que son arrivée au Canada sera l'une de ses premières apparitions publiques d'importance.

Le couple arrivera à Ottawa le 30 juin, avant de passer par le Québec, l'Île-du-Prince-Édouard, les Territoires du Nord Ouest et l'Alberta. Ils quitteront le pays pour la Californie le 8 juillet.