La campagne de Mitt Romney a été placée sur la défensive, lundi, après la diffusion sur le Net d'une vidéo filmée en secret où l'on entend le candidat tenir des propos condescendants à l'endroit des Américains qui appuient Barack Obama.

Mis à jour le 18 sept. 2012
Nicolas Bérubé LA PRESSE

> Réagissez sur le blogue de Ricard Hétu

Filmée clandestinement plus tôt cette année lors d'une soirée-bénéfice, la vidéo montre un Romney sûr de lui, qui commence par affirmer que «47% [des Américains] voteront pour le président», quoi qu'il arrive.

«Il y a 47% des gens qui sont avec lui, qui dépendent du gouvernement, qui pensent qu'ils sont des victimes, qui pensent que le gouvernement doit s'occuper d'eux, qui pensent qu'ils ont droit à des soins de santé, à de la nourriture, à un toit, à tout ce que vous voulez», dit le candidat.

Romney ajoute que 47% des Américains ne paient pas d'impôt. «Donc notre message sur les impôts ne les touche pas. Mon travail n'est pas de me faire du mauvais sang pour eux. Je ne serai jamais capable de les convaincre de prendre leurs responsabilités, de prendre leur vie en main.»

La vidéo a été diffusée sur le site du magazine progressiste Mother Jones, qui dit l'avoir obtenue d'une source confidentielle. Lundi, le rédacteur en chef du magazine, David Corn, a dit sur les ondes de MSNBC que la vidéo avait été filmée en mai à la villa de Floride du milliardaire Marc Leder, un «playboy» connu pour avoir déjà organisé des fêtes extravagantes à caractère sexuel.

Personnes âgées

Selon le gouvernement fédéral, 46,4% des Américains ne paient pas d'impôt, mais 28% d'entre eux paient des cotisations sociales. À peine 18% des Américains ne paient donc aucun impôt ou cotisation. Il s'agit pour la plupart de personnes âgées et de gagne-petit.

Lundi soir, la campagne de M. Romney a déclaré que le candidat était préoccupé par le sort des Américains les moins nantis. «Mitt Romney veut aider tous les Américains qui sont touchés par l'économie Obama. Le gouverneur est préoccupé par le nombre croissant de citoyens qui sont dépendants du gouvernement fédéral, incluant le nombre record de personnes qui reçoivent des allocations alimentaires, et les 23 millions d'Américains qui cherchent du travail.»

Le directeur de campagne d'Obama, Jim Messina n'a pas tardé à réagir. «Il est scandaleux qu'un candidat à la présidence des États-Unis puisse déclarer que la moitié des Américains se voient comme des "victimes" et ne sont pas prêts à "prendre leur vie en main".»