Une majorité d'Américains pensent que le président des États-Unis Barack Obama s'est déclaré en faveur du mariage gai par calcul politique plutôt que par conviction, indique un sondage diffusé mardi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Barack Obama a annoncé mercredi dernier son soutien aux mariages homosexuels, devenant le premier président des États unis en exercice à adopter une telle position sur un sujet de société potentiellement explosif, à six mois de la présidentielle.

À la question de savoir si Barack Obama a pris cette position pour des «raisons politiques» ou parce qu'il pensait que c'était juste de le faire, 67% des sondés ont estimé qu'il l'avait fait pour des raisons politiques, selon ce sondage New York Times/CBS News.

Quoi qu'il en soit, seulement 16% des sondés ont indiqué qu'ils seraient plus disposés à voter pour Barack Obama après son soutien au mariage gai et 26% ont dit qu'ils seraient moins disposés à le faire à cause de cette prise de position.

Seulement 7% des sondés ont estimé que la question du mariage gai était la plus importante pour eux, l'économie et l'emploi étant la priorité pour 62% des gens, devant les déficits (11%) et l'assurance maladie (9%).

Selon un autre sondage publié lundi, le président Barack Obama et son probable rival républicain à l'élection américaine de novembre Mitt Romney sont au coude à coude dans 12 États-clés du pays qui détermineront dans six mois le scrutin présidentiel.

Le sondage Gallup/USA Today, mené dans 12 États américains susceptibles de basculer dans un camp ou dans l'autre lors de la présidentielle du 6 novembre, place M. Obama à 47% d'intentions de vote juste devant Mitt Romney qui en rassemble 45%.