Le candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2012, Rick Santorum, qui a fait une percée dans les sondages à deux jours de la première échéance électorale dans l'Iowa, s'en est pris au président Barack Obama qu'il dit vouloir «remplacer».

Publié le 1er janv. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

>Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Rick Santorum, champion de la droite chrétienne conservatrice, a critiqué vendredi le président Obama, sur ses politiques économique et étrangère au cours d'une rencontre avec un peu plus d'une centaine d'électeurs dans un café à Sioux City.

«Il doit être remplacé», a-t-il dit en parlant du président Obama. L'ancien sénateur s'exprimait au lendemain de la publication d'un sondage du Des Moines Register selon lequel Mitt Romney conserve son statut de favori d'une courte tête avec 24% des intentions de vote.

Mais la dynamique est du côté de M. Santorum: le fervent catholique arrive en deuxième position avec 21% si l'on ne considère que les deux derniers jours de ce sondage réalisé entre mardi et vendredi.

«Le président écrase les entreprises», a estimé M. Santorum s'engageant à éliminer les impôts pour les entreprises manufacturières.

En politique étrangère, M. Santorum a fustigé M. Obama pour avoir «complètement laissé tomber», l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, qui était un allié des États-Unis et d'Israël.

Il a critiqué M. Obama pour n'avoir «rien fait» lorsque les Iraniens se sont révoltés contre leur gouvernement en 2009.

Mardi soir, les électeurs républicains de l'Iowa diront -- en se prononçant dans des «caucus» ou assemblées d'électeurs-- quel candidat républicain ils souhaitent voir affronter Barack Obama à la présidentielle de novembre 2012, donnant le coup d'envoi d'un long processus de sélection qui se jouera État par État jusqu'à l'été.