Les combattants kurdes ont repris mardi sept villages chrétiens du nord de l'Irak après des combats contre les djihadistes de l'État islamique (EI), a indiqué un officier des peshmergas.

Publié le 16 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous avons libéré ces villages avec le soutien de l'aviation américaine», a indiqué le commandant Sardar Ali.

Des tirs de roquettes et de mortiers ont été échangés lors des affrontements, selon un responsable irakien.

Les localités reconquises sont situées dans la plaine de Ninive, qui s'étend d'Erbil, capitale du Kurdistan irakien, jusqu'à Mossoul, deuxième ville d'Irak contrôlée depuis juin par l'organisation État islamique.

Le commandant Ali a indiqué que de nombreuses maisons avaient été piégées par les djihadistes avant qu'ils ne se replient.

Une source au sein de l'Église catholique chaldéenne a confirmé à l'AFP que les forces kurdes avaient fait des progrès mardi.

«Les peshmergas sont parvenus à libérer plusieurs villages, notamment Hassan al-Sham et Syudan. Les militants (de l'EI) sont maintenant partis», a indiqué un religieux, sous le couvert de l'anonymat. «Ces villages sont très importants, car ils sont proches des villes (chrétiennes) de Bartalla et Qaraqosh», selon lui.

Des dizaines de milliers de chrétiens d'Irak, la plupart fidèles de l'Église catholique chaldéenne, avaient fui en août après une nouvelle offensive de l'EI.

Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d'Irak, et des dizaines de villages s'étaient ainsi vidés de leurs habitants au cours de ce que les leaders chrétiens ont décrit comme le pire désastre de la longue histoire de la minorité chrétienne irakienne.