Deux Américains de 20 et 21 ans affirmant avoir prêté allégeance à l'État Islamique (EI) ont été inculpés de complot visant à soutenir le groupe djihadiste, deux mois après avoir été arrêtés à New York, a annoncé mardi le procureur fédéral de Brooklyn.

Publié le 11 août 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Munther Omar Saleh, 20 ans et Fareed Mumuni, 21 ans, ont été inculpés lundi par un grand jury (assemblée de citoyens) de tentative et complot de soutien matériel à l'EI et d'attaque contre des policiers fédéraux. Fareed Mumuni est en plus inculpé de tentative de meurtre contre un agent fédéral.

Les charges retenues contre eux, qui les rendent respectivement passibles de 65 et 85 ans de prison, leur seront signifiées lors d'une audience prévue le 20 août au tribunal fédéral de Brooklyn.

Le 17 juin, Fareed Mumuni avait selon les autorités tenté à plusieurs reprises de poignarder un agent du FBI lors d'une perquisition à son domicile à Staten Island, un des arrondissements de New York. L'agent n'avait été que très légèrement blessé, le couteau n'ayant pas réussi à percer son gilet pare-balles. Fareed Mumuni avait été arrêté.

Munther Omar Saleh, étudiant en aéronautique vivant dans le Queens, avait été arrêté le 13 juin vers 4h00 du matin, avec un autre individu, alors qu'ils circulaient en voiture. Il avait alors aussi tenté d'attaquer un policier avec un couteau.

Les deux jeunes gens se revendiquaient de l'EI, selon les autorités, et avaient évoqué ensemble le 2 juin l'idée d'attaquer des membres des forces de l'ordre. Ils avaient aussi discuté de la fabrication d'une bombe dans une cocotte-minute.

«Ils avaient discuté d'un plan pour perpétrer un attentat à New York», a affirmé le bureau du procureur fédéral de Brooklyn mardi dans le communiqué annonçant leur inculpation.

Lors de son interrogatoire, Mumuni a affirmé qu'il voulait se rendre dans les zones contrôlées par l'EI en Syrie ou Irak, ou, à défaut, attaquer des membres des forces de l'ordre à New York. Il a aussi reconnu avoir discuté avec Saleh de la construction d'une bombe, selon les autorités.

Saleh s'est lui présenté comme un membre de l'EI à part entière. Il traduisait en anglais la propagande du groupe, avait rencontré Mumuni à plusieurs reprises, et lui avait parlé de ses projets. Il «s'efforçait de préparer un engin explosif pour le faire détonner dans la région de New York au nom de l'EI», selon les autorités.

Selon les enquêteurs, qui le surveillaient depuis février, Saleh, très virulent sur Twitter, avait également regardé en ligne les monuments et endroits touristiques de New York pouvant éventuellement servir de cible.