Le drone abattu par l'armée de l'air syrienne dans nord-ouest de la Syrie cherchait à «rassembler des informations militaires» dans un secteur où les djihadistes du groupe État islamique (EI) sont absents, a affirmé mercredi une source militaire syrienne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'avion a pénétré dans l'espace aérien syrien pour surveiller et peut-être rassembler des informations militaires et sécuritaires sur le territoire syrien», a déclaré cette source à l'AFP, en soulignant que l'avion ne faisait certainement pas «une promenade».

L'armée syrienne a agi en considérant le drone «comme un objectif ennemi», a-t-elle ajouté, en précisant que l'avion n'avait pas été immédiatement identifié comme américain.

Selon elle, le drone «est entré dans des régions où Daech (acronyme arabe de l'EI) n'a pas de position».

À Washington, une source militaire américaine a indiqué que les États-Unis avaient «perdu le contact» avec un de leurs drones en vol au-dessus du nord-ouest de la Syrie, mais n'a pas confirmé que l'appareil avait été abattu par l'aviation syrienne, comme l'a annoncé mardi soir l'agence officielle Sana.

Si l'information était confirmée, ce serait la première fois que Damas frappe un appareil américain dans son espace aérien depuis qu'une coalition internationale dirigée par les États-Unis a débuté une campagne de frappes contre l'EI dans le pays en septembre 2014.

La source a ajouté qu'une enquête était en cours et que l'appareil américain, abattu selon Sana au nord de Lattaquié, avait «probablement pénétré dans l'espace aérien syrien depuis la frontière turque».

«L'armée syrienne est prête à riposter aux objectifs hostiles pour contrer toute agression, quelle que soit son origine», a-t-elle assuré.

La région côtière de Lattaquié est une place forte de la communauté alaouite, la confession du président Bachar al-Assad.

L'EI est quasi absent de la province de Lattaquié, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), mais des combattants du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, y sont actifs.