La Grande-Bretagne a mené ses premières frappes aériennes en Irak contre les positions du groupe État islamique (EI), a annoncé mardi le ministre de la Défense Michael Fallon.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Deux chasseurs-bombardiers Tornado ont détruit un poste d'artillerie et un véhicule équipé d'une mitrailleuse lourde, a indiqué le ministère de la Défense.

Ces deux frappes «ciblées» ont été un «succès», a ajouté le ministère, qui n'a pas précisé quand les raids ont eu lieu, ni leur localisation exacte.

Les deux avions de combat étaient en mission de reconnaissance lorsqu'on leur a demandé de venir appuyer des troupes kurdes prises pour cible par les djihadistes de l'EI dans le nord-ouest de l'Irak.

Ces frappes sont les premières depuis que le Royaume-Uni s'est rallié vendredi à la coalition militaire internationale après l'adoption par le Parlement d'une motion du gouvernement autorisant le recours aux raids aériens en Irak.

Six Tornado de la Royal Air Force, basés à Chypre, étaient engagés depuis plusieurs semaines déjà en Irak pour des missions de surveillance.

Depuis vendredi, ils ont effectué plusieurs sorties, équipés de bombes à guidage laser et de missiles, mais sans ouvrir le feu.