Le premier ministre irakien a indiqué jeudi que les services de renseignement de son pays ont découvert un complot contre les réseaux de métro de Paris et des États-Unis.

ASSOCIATED PRESS

Haider al-Abadi a dit avoir été informé du complot par Bagdad, et que des combattants étrangers membres du groupe État islamique en seraient les auteurs.

Ni Washington ni Paris n'ont réagi dans l'immédiat, et il n'a pas été possible de vérifier les affirmations de M. al-Abadi de source indépendante.

Le premier ministre irakien a répondu, «Je n'en suis pas certain», quand on lui a demandé si les attaques étaient imminentes, puis «non» quand on lui a demandé si le complot avait été éventé.

Certains des djihadistes seraient français et d'autres américains.

M. al-Abadi a fait ces commentaires aux journalistes à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.