Source ID:; App Source:

La famille d'un otage britannique plaide pour sa libération

Alan Henning a été enlevé il y a... (Photo AFP)

Agrandir

Alan Henning a été enlevé il y a 10 mois par l'organisation EI.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Londres

L'épouse d'un chauffeur de taxi britannique pris en otage par l'État islamique (EI) a plaidé mardi pour sa libération, affirmant qu'elle avait reçu un enregistrement dans lequel son mari la suppliait d'intervenir pour qu'il soit relâché.

Alan Henning, 47 ans, volontaire pour conduire un convoi d'aide en Syrie pour une organisation caritative musulmane a été enlevé il y a dix mois.

«Je viens de recevoir un message audio d'Alan suppliant qu'on le laisse en vie», a affirmé son épouse Barbara dans une déclaration diffusée par le ministère britannique des Affaires étrangères.

«Il est allé en Syrie pour aider ses amis musulmans et leur livrer des choses dont ils avaient besoin», a-t-elle précisé.

Il s'agit du deuxième appel de la famille de cet otage, père de deux adolescents, qui était apparu dans la vidéo montrant l'exécution de David Haines, un autre Britannique. Alan Henning y était présenté comme le prochain sur la liste.

Barbara Henning a indiqué que ses tentatives pour établir un contact avec des interlocuteurs de l'EI avaient échoué.

«On m'a dit qu'il a été présenté à un tribunal islamique qui l'a jugé innocent des accusations d'espionnage et qui a considéré qu'il ne constituait pas une menace. J'implore donc ses geôliers de respecter leur propre justice et de le relâcher», a lancé Barbara Henning.

Cet appel intervient à la suite de la diffusion mardi d'une deuxième vidéo d'un autre otage britannique de l'EI, John Cantlie, un journaliste chevronné.

Ce nouvel enregistrement est présenté comme le «1er épisode» d'une série de vidéos. John Cantlie y lit un texte critiquant les gouvernements occidentaux.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer