Le premier ministre tunisien, Hamadi Jebali a annoncé lundi soir l'échec de son initiative de former un cabinet apolitique, mais n'a pas annoncé sa démission, indiquant qu'une autre forme de compromis sur la composition du gouvernement pourrait intervenir prochainement.

Publié le 18 févr. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je dis en toute clarté que l'initiative telle que je l'ai présentée, c'est-à-dire un gouvernement composé de membres n'appartenant pas à des partis politiques (...) n'a pas recueilli un consensus», a-t-il dit à l'issue de pourparlers avec les chefs de partis, évoquant néanmoins la possibilité d'«une autre forme de gouvernement».

Plus de détails suivront.