Sandy est redevenue un ouragan à l'approche de la côte est américaine, après avoir été brièvement rétrogradée en tempête tropicale, a indiqué samedi le Centre national des ouragans américain (NHC), basé à Miami.

Emmanuelle Steels et Agence France-Presse LA PRESSE

Les météorologues américains ont enregistré des vents soufflant jusqu'à 120 km/h alors que Sandy, qui a déjà fait au moins 44 morts dans les Caraïbes, se déplaçait vers le nord dans l'Atlantique, en se rapprochant de la côte très peuplée de l'est américain.

À 8 h, heure du Québec, l'ouragan Sandy, de catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, se trouvait à 540 km au sud-est de Charleston, en Caroline du Sud, avançant à quelque 17 km/h.

Les météorologues attendent sur la côte allant de la Virginie à New York non seulement «d'importantes précipitations, des vents violents et des montées des eaux significatives», mais aussi, à l'intérieur des terres, d'importantes chutes de neige, selon le service américain de météorologie.

Le gouverneur de l'État de New York a déclaré l'état d'urgence tandis que le maire de la ville Michael Bloomberg a invité les habitants à bien s'informer sans pour autant céder à la panique. Le maire de la capitale, Washington, a lui aussi déclaré l'état d'urgence, également déclenché dans le Maryland, la Pennsylvanie, la Virginie et un comté de Caroline du Nord.

Sandy, surnommée «Frankenstorm» à l'approche de la fête d'Halloween (mercredi) aux États-Unis, a pour l'instant fait 44 morts, dont un en Jamaïque, un aux Bahamas, 29 en Haïti, 11 à Cuba et deux en République dominicaine.

Sandy rugit sans dommages à Miami

Drapeaux rouges sur tout le littoral de Miami. L'océan est déchaîné, mais les fortes bourrasques ne dissuadent pas quelques vacanciers de s'aventurer sur la plage. «Jeudi, c'était pire, pas moyen d'avancer, le sable nous frappait le visage», racontent Nancy et Esther, deux touristes du Colorado venues filmer les «grosses vagues».

De temps à autre, un rayon de soleil filtre à travers les nuages. Vendredi, le sud de la Floride était toujours sous le coup d'une alerte de tempête tropicale. Mais outre la danse menaçante des palmiers, qui semblaient prêts à s'envoler, aucun danger n'était perceptible. L'ouragan Sandy est passé à bonne distance de Miami, sans faire de dégâts dans la région.

Jeudi, les habitants ont pourtant vu des trombes d'eau et des vents dépassant les 80 km/h s'abattre sur eux. Mais en dehors des branches d'arbres arrachées et de quelques petites inondations, les intempéries n'ont pas causé de dégâts majeurs.

«On a simplement dû fermer la terrasse», explique le patron d'un restaurant de Miami Beach. Les principales infrastructures ont fonctionné normalement. À l'aéroport, seuls les vols en provenance ou à destination des Caraïbes étaient annulés.

«Cette fois-ci, le campus est resté ouvert et les mesures de prévention étaient beaucoup moins importantes que lors de l'ouragan Isaac en août, qui était beaucoup plus puissant», explique un professeur à l'Université de Miami.

Les autorités de la ville ont simplement demandé aux habitants d'utiliser leur bon sens pour protéger leurs maisons et leurs commerces. Des tempêtes, Miami en a vu d'autres.

***

Les cinq plus importants ouragans aux États-Unis

Selon le nombre de victimes

1- Galveston, Texas, 1900: 8000 morts

2- Floride, 1928: 2500 morts

3- Katrina, 2005: 1500 morts

4- Louisiane, 1893: 1100-1400 morts

5- Caroline-du-Sud, 1893: 1100-2000 morts

Selon l'ampleur des dommages (entre parenthèses sans normalisation, en dollars courants)

1- Floride, 1926: 165 milliardsUS (100 millionsUS)

2- Galveston, Texas, 1900: 104 milliardsUS (20 millionsUS)

3- Katrina, 2005: 85 milliardsUS (81 milliardsUS)

4- Texas, 1925: 71 milliards$US (56 millionsUS)

5- Andrew, 1992: 59 milliardsUS (26,5 milliardsUS)

Note: Les dommages sont «normalisés» pour tenir compte de l'inflation (dollars constants de 2006) et de la croissance de la population et de l'économie côtières et mieux refléter la force destructrice.

Source: NOAA, 1851-2012

Recherche: Mathieu Perreault

Au Canada

En septembre 1775, un ouragan a frappé les Grands Bancs de Terre-Neuve. Selon Environnement Canada, plus de 4000 matelots sont morts au large de Terre-Neuve, ce qui a contribué à l'affaiblissement de la marine britannique et à la victoire des insurgés américains.

Dans le monde

Le 13 novembre 1970, un typhon a frappé le Bangladesh, qui portait alors le nom de Pakistan oriental, faisant entre 300 000 et 1 million de victimes. L'incurie du gouvernement pakistanais dans ses secours aux victimes a contribué à la guerre d'indépendance en 1971.