Source ID:; App Source:

Corée du Nord: un réacteur nucléaire à eau légère pourrait bientôt démarrer

Le réacteur à eau légère pourrait fournir de... (Photo Ng Han Guan, archives Associated Press)

Agrandir

Le réacteur à eau légère pourrait fournir de l'énergie pour le pays, pauvre en ressources, mais aussi servir à produire du plutonium pour fabriquer des armes nucléaires.

Photo Ng Han Guan, archives Associated Press

Dossiers >

La menace nord-coréenne

International

La menace nord-coréenne

Depuis plusieurs semaines, la Corée du Nord de Kim Jong-un multiplie les menaces à l'endroit de Séoul et Washington. Si pour plusieurs la stratégie belliqueuse de Pyongyang vise en premier lieu à attirer Washington à la table de négociations, pour certains le discours guerrier du jeune dirigeant nord-coréen, qui brandit notamment la menace nucléaire, inquiète. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington

La Corée du Nord pourrait commencer à faire fonctionner dans les prochaines semaines un réacteur nucléaire à eau légère qui suscite des inquiétudes en raison des intentions de Pyongyang de se doter d'armes nucléaires, ont indiqué des chercheurs américains mercredi.

L'Institut «US-Korea» de l'Université John Hopkins, situé à Washington, a affirmé que des images satellites prises en mars et en avril montraient que la Corée du Nord effectuait des travaux finaux à l'intérieur du réacteur, après avoir terminé sa construction.

En outre, selon ce centre de réflexion, si la Corée du Nord a bien comme elle le prétend enrichi de l'uranium dans une centrale proche de ce réacteur, elle pourrait disposer de quoi faire fonctionner le réacteur pendant plusieurs années.

«Cela signifierait que le démarrage des activités pourrait avoir lieu dans les semaines qui viennent», ont écrit Jeffrey Lewis et Nick Hansen sur le blogue de l'institut, 38 North.

La Corée du Nord aurait néanmoins besoin de neuf mois à une année pour que la centrale devienne complètement opérationnelle, ont-ils souligné.

Le réacteur à eau légère pourrait fournir de l'énergie pour le pays, pauvre en ressources, mais aussi servir à produire du plutonium pour fabriquer des armes nucléaires.

Le régime de Pyongyang a réalisé un 3e test nucléaire en février et avait révélé en 2010 les travaux menés sur ce réacteur lors d'une visite privée de scientifiques américains sur le site de Yongbyon.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer