Source ID:; App Source:

Les gais sont «malades» mais ne méritent pas la prison, selon le président ougandais

Le président Yoweri Museveni, à Juba au Soudan... (PHOTO WAAKHE SIMON, ARCHIVEA AFP)

Agrandir

Le président Yoweri Museveni, à Juba au Soudan su Sud, le 30 décembre dernier.

PHOTO WAAKHE SIMON, ARCHIVEA AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

La lutte pour les droits des homosexuels

International

La lutte pour les droits des homosexuels

Violences homophobes, légalisation du mariage gai, lisez les dernières nouvelles sur la situation et l'avancement des droits des homosexuels dans le monde. »

Agence France-Presse
Kampala

Le président ougandais Yoweri Museveni estime que les homosexuels sont «malades», mais qu'ils ne doivent pas être tués ou emprisonnés à vie, a affirmé vendredi son porte-parole, confirmant qu'il avait refusé de promulguer une législation durcissant la répression de l'homosexualité.

Le président «n'approuve pas l'homosexualité, mais il pense que ces personnes ont le droit d'exister», a déclaré à l'AFP Tamale Mirudi.

M. Mirudi a confirmé l'information de presse selon laquelle le président ougandais avait refusé de signer un projet de loi, adopté le 20 décembre 2013 à une majorité écrasante du Parlement, durcissant la répression de l'homosexualité, et prévoyant la prison à vie pour les récidivistes.

Les homosexuels sont «malades, vous ne pouvez tuer une personne malade. Les personnes reconnues coupables de pratiques homosexuelles ne peuvent être emprisonnées à vie», a ajouté le président, selon M. Mirudi.

Il a assuré que M. Museveni n'avait pas reculé devant les pressions internationales lui demandant de ne pas promulguer le texte. «Ce n'est pas à cause d'un lobby. Personne n'a influencé le président», a-t-il dit également.

«Ce que le président a dit, c'est que nous ne persécuterons pas ces homosexuels et ces lesbiennes. C'est le point important. Peut-être la société leur en voudra-t-elle, mais ils ne peuvent être persécutés pour cette question », a-t-il ajouté.

«Le président a dit de façon constante que nous avons toujours eu des homosexuels en Afrique et qu'ils n'ont jamais été persécutés. Mais nous ne les autoriserons pas à se marier en public, à organiser une manifestation à Kampala», a poursuivi le porte-parole.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer