Le régime syrien est sûr de sa «victoire» sur les rebelles grâce au soutien de ses alliés et notamment celui de Moscou, a affirmé le chef de la diplomatie syrienne dans une lettre à son homologue russe.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«La confiance de la Syrie en la victoire est inébranlable grâce à la résistance de son peuple et au soutien de ses amis, principalement la Fédération russe», a indiqué Walid Mouallem dans une lettre adressée à Sergueï Lavrov, à l'occasion du 70e anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre les deux pays.

«Les dirigeants et le peuple de Syrie éprouvent du respect et de la reconnaissance à l'égard des positions de la Fédération de Russie dirigée par le président Vladimir Poutine qui soutient la Syrie face à la guerre mondiale lancée contre elle par les obscurantistes et les terroristes», a encore écrit M. Mouallem.

Le régime de Bachar al-Assad n'a jamais reconnu la contestation dans le pays, l'assimilant à du «terrorisme» depuis le début des manifestations pacifiques qui ont par la suite dégénéré en insurrection armée puis en guerre civile qui a fait plus de 170 000 morts et chassé hors d'elles plus de 9 millions de personnes.

«La Syrie est plus que jamais déterminée à écraser les terroristes pour défendre sa souveraineté (...) et la sécurité de la région», a assuré M. Mouallem.

Avec la Chine, la Russie a bloqué à trois reprises des résolutions au Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression du régime.

Le conflit en Syrie a changé de visage depuis 2013 avec la montée en puissance des jihadistes ultra-radicaux de l'État islamique qui contrôlent désormais de larges territoires en Syrie et en Irak, combattent les rebelles et ont annoncé fin juin l'établissement d'un «califat» islamique.