Source ID:; App Source:

Sissi proclamé président d'Égypte avec 96,9% des voix

Le maréchal Sissi (étoile verte), qui a pris... (PHOTO AHMED GAMIL, ARCHIVES AP)

Agrandir

Le maréchal Sissi (étoile verte), qui a pris sa retraite de l'armée pour pouvoir se présenter à la présidentielle, a recueilli 23 780 104 suffrages contre 757 511 pour son unique rival, le leader de la gauche Hamdeen Sabbahi.

PHOTO AHMED GAMIL, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Égypte
Égypte

Notre dossier sur le soulèvement populaire qui secoue l'Égypte. »

Agence France-Presse
LE CAIRE

L'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi, qui dirige de facto l'Égypte depuis qu'il a destitué l'islamiste Mohamed Morsi il y a 11 mois, a été élu président avec 96,9 % des suffrages, a annoncé mardi la commission électorale nationale.

Un décompte non officiel l'avait jusqu'alors donné vainqueur du scrutin des 26, 27 et 28 mai avec 93,3 % des suffrages.

Le maréchal Sissi, qui a pris sa retraite de l'armée pour pouvoir se présenter à la présidentielle, a recueilli 23 780 104 suffrages contre 757 511 pour son unique rival, le leader de la gauche Hamdeen Sabbahi, selon la commission.

Le taux de participation s'élève en outre à 47,45 %.

Le gouvernement intérimaire installé par M. Sissi avait cependant éliminé de la scène politique le principal mouvement d'opposition, la confrérie islamiste des Frères musulmans, interdite et déclarée «organisation terroriste».

M. Morsi était le premier chef de l'État élu démocratiquement en Égypte, en juillet 2012. Mais le 3 juillet 2013, après que des millions d'Égyptiens eurent manifesté pour réclamer son départ, le chef de l'armée, le général Sissi, le destituait et le faisait arrêter.

Policiers et soldats s'étaient ensuite lancés dans une implacable et sanglante répression de ses partisans, notamment ses Frères musulmans, qui avaient remporté toutes les élections depuis la chute d'Hosni Moubarak à l'issue d'une révolte populaire début 2011.

Depuis, plus de 1400 manifestants pro-Morsi ont été tués, plus de 15 000 Frères musulmans ont été emprisonnés, dont la quasi-totalité de leurs leaders, qui encourent, à l'instar de M. Morsi, la peine de mort dans divers procès. Et des centaines d'islamistes ont été condamnés à mort dans des procès de masse expédiés en quelques minutes.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer