Les autorités libyennes ont dénoncé samedi l'offensive menée par un général à la retraite à Benghazi (est), comme une tentative de coup d'État, dans un communiqué conjoint entre le gouvernement, le Parlement et l'armée.

Mis à jour le 17 mai 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'attaque menée par Khalifa Haftar, selon lui contre «des groupes terroristes», est considérée par Tripoli comme «un agissement en dehors de la légitimité de l'État et un coup d'État», selon le communiqué lu par le président du Congrès général national (CGN, Parlement), Nouri Abou Sahmein.

«Tous ceux qui ont participé à cette tentative de coup d'État vont être poursuivis par la justice», a-t-il prévenu, rappelant que l'armée avait donné des ordres «pour s'opposer à toute manoeuvre des putschistes».

M. Abou Sahmein lisait le communiqué aux côtés du chef du gouvernement par intérim Abdallah Al-Theni et du chef d'état-major de l'armée, Abdessalem Jadallah.