Syrie: nouvel accord d'évacuation de rebelles près de Damas

Des combattants du groupe rebelle Jaich al-Islam.... (Photo Bassam Khabieh, archives REUTERS)

Agrandir

Des combattants du groupe rebelle Jaich al-Islam.

Photo Bassam Khabieh, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Guerre civile en Syrie
Guerre civile en Syrie

Pour tout savoir sur le conflit syrien qui depuis mars 2011 a coûté la vie à plus de 250 000 personnes et poussé à la fuite des millions d'autres. »

Agence France-Presse
Damas

Un nouvel accord d'évacuation de combattants du groupe rebelle Jaich al-Islam de la ville de Doumeir près de Damas a été conclu mardi avec le régime syrien, selon l'agence officielle Sana.

L'accord porte sur la sortie de «près d'un millier de combattants» de Doumeir, située dans la région du Qalamoun, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de la capitale syrienne, précise l'agence officielle Sana.

Doumeir, à l'instar d'autres localités près de Damas, faisait jusqu'à présent l'objet d'un accord dit de «réconciliation», qui permet le maintien des rebelles sur place en échange d'un cessez-le-feu. En contrepartie, les autorités autorisent l'entrée d'aides et de marchandises.

Mais les rebelles de Jaich al-Islam vont devoir quitter le secteur pour se rendre à Jarablos, territoire rebelle dans le nord syrien, souligne l'agence officielle, précisant que la faction islamiste a commencé à «rendre ses armes lourdes et moyennes».

Les rebelles de Jaich al-Islam étaient également présents à Douma, une ville dans la Ghouta orientale, mais ils ont été contraints de quitter ce secteur, après une offensive dévastatrice et meurtrière de plusieurs semaines.

Les évacuations de milliers de rebelles et de civils se sont achevées samedi, permettant au régime d'annoncer la reconquête totale de la Ghouta orientale.

«Après avoir conquis l'ensemble de la Ghouta orientale, le régime tente de se débarrasser de tous les rebelles dans les environs de Damas pour garantir la sécurité de la capitale», affirme le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

L'objectif est aujourd'hui «de transformer ces accords de réconciliation en accords d'évacuation», souligne-t-il, précisant que des négociations sont en cours, pour appliquer le même accord à d'autres localités du Qalamoun.

Les forces du régime s'apprêtent, en parallèle, à reprendre les dernières poches tenues par le groupe État islamique (EI) dans le sud de Damas, où des renforts militaires ont été envoyés par le régime au cours des dernières semaines.

L'EI y contrôle depuis 2015 la majeure partie du camp palestinien de Yarmouk, ainsi que certains secteurs des quartiers Hajar al-Aswad, Tadamon et Qadam.

Des échanges de roquettes entre les deux camps ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, tuant un enfant du côté du régime, selon l'OSDH.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer