Source ID:; App Source:

Deux adolescentes autrichiennes voulaient faire le djihad en Syrie

Selon le tabloïd autrichien Kronen Zeitung, les jeunes musulmanes... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Selon le tabloïd autrichien Kronen Zeitung, les jeunes musulmanes se seraient connues par internet et auraient déclaré vouloir faire le «djihad» et «aider l'État islamique, peu importe où». M. Marakovits n'a toutefois pas souhaité évoquer de filière combattante.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
VIENNE

La police autrichienne a intercepté deux Viennoises musulmanes de 14 et 15 ans qui s'apprêtaient à se rendre en Syrie et une enquête a été ouverte pour savoir comment elles ont été influencées dans cette démarche, a indiqué une source officielle mercredi.

Les deux jeunes filles, aux «valises pleines», ont été interpellées samedi à Graz (sud), d'où elles comptaient s'envoler pour la Turquie «avec l'intention d'aller en Syrie», a indiqué à l'AFP Alexander Marakovits, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

«Elles n'ont commis aucun crime et sont traitées comme des victimes qui sont peut-être tombées sur un mauvais cercle d'amis, à un âge impressionnable», a précisé le porte-parole.

Une enquête a été ouverte pour déterminer «comment elles ont été influencées, si c'est par internet ou par des gens en chair et en os, en Autriche ou ailleurs», a-t-il ajouté.

Les deux Viennoises, dont l'une s'est récemment convertie à l'islam, ont été interceptées au domicile d'une amie à Graz après que la mère d'une d'entre elles eut alerté la police, selon cette source.

Selon le tabloïd autrichien Kronen Zeitung, les jeunes musulmanes se seraient connues par internet et auraient déclaré vouloir faire le «djihad» et «aider l'État islamique, peu importe où». M. Marakovits n'a toutefois pas souhaité évoquer de filière combattante.

Dix candidats au djihad, tous masculins, ont été arrêtés en Autriche depuis la mi-août, selon le ministère de l'Intérieur, qui estime que 142 Autrichiens, dont 12 femmes, ont rejoint les rangs rebelles en Syrie.

Les autorités sont notamment sans nouvelles de deux Viennoises, âgées de 15 et 16 ans, soupçonnées d'avoir quitté l'Autriche au printemps pour aller combattre en Syrie.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer