Source ID:; App Source:

Syrie: 100% du sarin «neutralisé» à bord du Cape Ray

L'équipe chargée de détruire les armes chimiques évacuées de Syrie à bord du... (Photo Luca Bruno, AP)

Agrandir

Photo Luca Bruno, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
WASHINGTON

L'équipe chargée de détruire les armes chimiques évacuées de Syrie à bord du navire américain Cape Ray a «neutralisé 100%» des agents destinés à produire du gaz sarin, a annoncé le Pentagone mardi.

L'équipe, composée de soldats américains et de civils, est parvenue à neutraliser la totalité des 581 tonnes de ces éléments à bord du Cape Ray, un cargo roulier américain qui croise dans les eaux internationales en Méditerranée, a expliqué le colonel Steve Warren, un porte-parole du département américain de la Défense.

Selon lui, l'équipe a entamé la neutralisation de 19,8 tonnes d'agents destinés à fabriquer du gaz moutarde, un autre gaz extrêmement toxique, qui peut être utilisé, comme le sarin, dans des attaques à l'arme chimique.

La destruction de ces agents par hydrolyse avait commencé début juillet et devrait, selon le Pentagone, s'achever à la fin du mois d'août.

Ce processus doit permettre de détruire les agents chimiques à plus de 99% et d'en réduire la toxicité à des niveaux similaires à ceux habituels dans l'industrie.

L'opération est supervisée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Les agents chimiques traités à bord du Cape Ray seront ensuite confiés à des sociétés de traitement spécialisées dans les déchets industriels, tout comme d'autres agents chimiques syriens traités à terre dans des bâtiments spécialisés en Grande-Bretagne, en Finlande et aux États-Unis.

La Syrie a évacué un total de 1300 tonnes d'agents chimiques.

Le transfert de ces armes, et leur destruction, sont le fruit de l'adhésion de la Syrie à la convention sur l'interdiction des armes chimiques en octobre 2013 dans le cadre d'un accord russo-américain ayant permis d'éviter une intervention militaire américaine après que Damas eût été accusé d'avoir utilisé du gaz sarin dans une attaque ayant fait 1400 morts l'été dernier.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer