Syrie: la production pétrolière a chuté de 96%

La grande majorité des puits pétroliers se situent... (Photo Hasan Jamali, AP)

Agrandir

La grande majorité des puits pétroliers se situent dans le nord et l'est du pays, et sont pour la plupart aux mains des rebelles qui ont pris les armes contre le régime de Bachar al-Assad.

Photo Hasan Jamali, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
DAMAS, Syrie

La production pétrolière en Syrie s'est effondrée de 96% depuis le début du conflit, a affirmé dimanche le ministre du Pétrole, alors que le pays est frappé par des sanctions internationales et que la majorité des puits sont aux mains des rebelles.

«On est passé de 385 000 barils par jour (avant la guerre) à 14 000 bpj» dans ce secteur qui était la plus importante source de devises du pays avant le 15 mars 2011, a expliqué le ministre Souleimane al-Abbas, cité par l'agence officielle Sana.

Selon lui, «l'augmentation des agressions terroristes (rebelles) contre les infrastructures pétrolières, les sanctions occidentales et la suspension des compagnies étrangères de la prospection pétrolière» sont à l'origine de cette chute.

La grande majorité des puits pétroliers se situent dans le nord et l'est du pays, et sont pour la plupart aux mains des rebelles qui ont pris les armes contre le régime de Bachar al-Assad.

La chute de la production a provoqué des pénuries en carburant et en essence et l'expansion du marché noir, poussant le gouvernement à importer la presque-totalité de ses besoins en pétrole, en particulier de l'Iran, principal allié régional du régime de Damas.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer