Trois Occidentaux, dont une Américaine et un Britannique musulmans, ont été tués par l'armée syrienne mercredi dans le nord-ouest de la Syrie, a rapporté jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), précisant qu'ils étaient vraisemblablement en train d'aider la rébellion.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Ils ont été tués par balle au cours d'une embuscade dans la région d'Idleb et l'armée a retrouvé avec eux des cartes de positions militaires», a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH qui se base sur un large réseau de militants et de sources militaires et médicales.

La nationalité du troisième Occidental reste inconnue, a-t-il précisé.

Selon M. Abdel Rahmane, les trois individus étaient vraisemblablement en train «de prendre des photos de positions militaires» sur la route entre la localité de Harem et la ville d'Idleb lorsqu'ils sont tombés dans cette embuscade.

Interrogé à Washington par l'AFP, un responsable au Département d'État américain a affirmé: «Nous sommes au courant de cette affaire.»

«Comme nous le faisons dans tous les cas similaires, nous tentons d'obtenir plus d'informations à travers (l'ambassade) tchèque en Syrie (responsable des services consulaires américains, ndrl)», a-t-il dit.

«Pour des considérations d'ordre privé, nous ne pouvons pas commenter davantage», a ajouté le responsable sous couvert de l'anonymat.