Au moins 34 civils ont été tués dans le pilonnage et l'assaut par les troupes syriennes de la localité de Sourane dans la province de Hama (centre), rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).  

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le pilonnage a duré trois heures et a été suivi par une attaque contre la localité. Un précédent bilan faisait état de 16 morts, dont trois enfants. «Les observateurs auraient dû se diriger vers cette localité aux premières informations de bombardements», a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH, en référence à la mission de l'ONU chargée de surveiller la trêve dans le pays.

La localité de Sourane est proche de celle Khan Cheikhoune, dans la province d'Idleb (nord-ouest) où un raid des forces gouvernementales avait fait plus de 20 morts le 15 mai, selon l'OSDH. Hama et Idleb sont deux hauts lieu de la contestation.

Ailleurs dans le pays, au moins cinq personnes ont été tuées dans des violences ce dimanche, selon l'OSDH.

Quelque 260 observateurs de l'ONU se trouvent actuellement en Syrie pour surveiller une trêve continuellement violée.

La communauté internationale, toujours incapable de résoudre le conflit qui dure depuis près de 14 mois, a appelé samedi le régime de Bachar al-Assad «et toutes les parties» à faire cesser immédiatement la violence et à appliquer les dispositions du plan Annan, lors du sommet des pays du G8.