Des manifestants ont lancé des projectiles dimanche sur le convoi de la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton en visite à Alexandrie dans le nord de l'Égypte.

Publié le 15 juill. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les manifestants scandaient en outre «Monica, Monica», en référence au scandale sexuel Monica Lewinsky qui avait éclaboussé à la fin des années 90 son mari Bill Clinton quand il était président des États-Unis.

Ils ont lancé des tomates, des chaussures et des bouteilles d'eau à l'arrivée, sous protection policière, du convoi de Mme Clinton au consulat des États-Unis qu'elle a visité à l'occasion de sa réouverture.

Un responsable américain a indiqué que la voiture à bord de laquelle se trouvait Mme Clinton n'a pas été touchée.

Un responsable de la sécurité a déclaré que les manifestants scandaient «Monica, Monica» et «Irhal, Clinton» (dehors, Clinton).

La manifestation semble être liée à des soupçons en Égypte sur une aide apportée par les États-Unis aux Frères musulmans pour remporter les élections dans le pays dans la foulée de la chute du président Hosni Moubarak en 2011 après 18 jours de manifestations.

«Je veux être claire sur le fait que les États-Unis ne sont pas impliqués, en Égypte, dans le choix de gagnants ou de perdants, même si nous le pouvions, ce que, bien sûr, nous ne pouvons pas», a indiqué Mme Clinton dans un discours au consulat.

Le consulat avait été fermé en 1993 pour des raisons budgétaires, mais a été rouvert pour accompagner l'économie égyptienne dans cet important port méditerranéen.