Source ID:; App Source:

Jihadistes en Tunisie: trois militaires blessés par une mine

Un soldat tunisien devant le mont Chaambi.... (PHOTO ABDERRAZEK KHLIFI, AFP)

Agrandir

Un soldat tunisien devant le mont Chaambi.

PHOTO ABDERRAZEK KHLIFI, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

La Tunisie après Ben Ali
La Tunisie après Ben Ali

Notre dossier sur la crise politique et sociale en Tunisie. »

Agence France-Presse
Tunis

Trois militaires ont été blessés samedi dans l'explosion d'une mine sur le mont Chaambi, à la frontière algérienne où les forces tunisiennes pourchassent un groupe de jihadistes ayant miné la région.

«L'explosion a eu lieu à 13h15 (17H15 GMT) sous un véhicule militaire, blessant trois soldats», a précisé à l'AFP le colonel Mokhtar Ben Nasr, porte-parole du ministère de la Défense.

Huit militaires légèrement blessés ont été hospitalisés, a indiqué de son côté à l'AFP Salah Amri, directeur de l'hôpital régional de Kasserine (centre-ouest).

Les jihadistes du mont Chaambi sont recherchés depuis une attaque qui avait coûté la vie à un gendarme en décembre. A l'époque, une vaste opération n'avait pas permis de démanteler cette cellule.

Les opérations des forces tunisiennes ont repris après que 16 militaires et gendarmes ont été blessés dans des explosions de mines placées sur cette montagne par le groupe armé.

Des membres du mouvement salafiste jihadiste tunisien Ansar Asharia font partie du groupe armé lié à Al-Qaïda traqué au Mont Chaambi, avait indiqué vendredi le porte-parole du ministère de l'Intérieur Mohamed Ali Aroui.

Ansar Asharia, principal groupe salafiste jihadiste en Tunisie, a par le passé nié tout lien avec le groupe pourchassé par les forces tunisiennes.

Selon M. Aroui, cinq «terroristes» ont été arrêtés fin mai, s'ajoutant aux 40 autres placés en détention entre décembre 2012 et avril 2013.

La Tunisie est confrontée depuis la révolution qui a chassé le 14 janvier 2011 l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali à l'essor de groupuscules islamistes violents responsables notamment, d'après les autorités, d'une attaque contre l'ambassade américaine en septembre 2012 et de l'assassinat d'un opposant en février.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer