Deux migrants retrouvés morts dans une forêt en Croatie

Selon un décompte de Médecins sans Frontières, plus... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

Selon un décompte de Médecins sans Frontières, plus de 80 migrants sont morts depuis le début de l'année sur la «route des Balkans».

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

Pour tout savoir sur la crise migratoire sans précédent qui perturbe l'Europe. »

Agence France-Presse
Zagreb

Deux migrants syriens ont été retrouvés morts dimanche dans une forêt en Croatie, non loin de la frontière bosnienne, qu'ils traversaient probablement clandestinement en direction de l'Italie, selon les médias.

«Ce matin, vers 08h00, la police a trouvé dans des bois de la région de Dreznica un groupe de migrants (...) Douze personnes ont été retrouvées, dont deux étaient mortes», a déclaré à la presse Senka Staroveski, une porte-parole de la police croate.

Selon le site internet du quotidien Jutarnji List, les deux hommes ont été tués pendant leur sommeil, dans la nuit de samedi à dimanche, par un bloc rocheux qui s'est détaché d'une pente raide.

D'après les documents trouvés sur place, les deux hommes étaient des Syriens et avaient chacun 24 ans, a écrit Jutarnji List.

La région de Dreznica est située à environ 90 kilomètres de la frontière avec la Bosnie.

Des villageois ont raconté à Jutarnji List que des hommes de ce groupe étaient descendus la veille dans la bourgade pour chercher des fruits et une épicerie. Ils se dirigeaient vers Trieste, en Italie, à environ 150 kilomètres au nord-ouest, selon la même source.

Quelque 4000 migrants et réfugiés, selon les estimations des autorités bosniennes, se trouvent actuellement de l'autre côté de la frontière, notamment dans les villes bosniennes de Bihac et de Velika Kladusa.

Ces personnes essayent de franchir clandestinement la frontière pour poursuivre leur route vers l'Europe occidentale, mais leur progression s'avère souvent périlleuse.

Selon un comptage de l'ONG Médecins sans Frontières à Belgrade (MSF), effectué notamment à partir des informations parues dans les médias, plus de 80 migrants sont morts depuis le début de l'année sur cette «route des Balkans», qui mène de la Turquie à la Slovénie.

Ces décès sont imputables à des noyades, au froid, à des accidents de la route et à des violences diverses, selon MSF.

Par ailleurs, la police croate a découvert dans la matinée, plus au sud, dans la région de Gracac, un fourgon qui transportait une vingtaine de migrants en provenance de Bosnie.

Le chauffeur, qui avait dans un premier temps refusé de s'arrêter, est en fuite, selon un porte-parole de la police cité sur le site de la radio locale Antena Zadar.

Fin mai, des policiers croates avaient blessé deux enfants en ouvrant le feu sur une camionnette transportant une trentaine de migrants afghans et irakiens, dont quinze enfants, et dont le chauffeur avait refusé de s'arrêter.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer