(La Havane) Un homme grièvement blessé dans l’explosion accidentelle qui a soufflé un hôtel de luxe dans le centre de La Havane le 6 mai est décédé de ses blessures, portant le bilan à 46 morts, a annoncé vendredi le ministère cubain de la Santé.

Publié le 13 mai
Agence France-Presse

Ce nouveau décès survient alors que le pays a entamé vendredi à l’aube un deuil national qui s’achèvera samedi à minuit. Une veillée nocturne est prévue vendredi devant l’hôtel Saratoga.

Le bilan de l’accident s’établit à 46 morts, dont quatre enfants, une femme enceinte et une touriste espagnole de 29 ans.

Jeudi, les pompiers avaient annoncé la découverte du corps de la dernière personne disparue dans les décombres de l’hôtel, dont plusieurs étages ont été détruits par une explosion au moment où un camion-citerne le ravitaillait en gaz.

Neuf adultes, trois dans un état grave, et quatre enfants, dont deux également dans un état préoccupant, sont toujours hospitalisés ; 40 autres blessés moins gravement atteints ont pu regagner leur domicile.

Le Saratoga, connu pour avoir accueilli plusieurs célébrités ces dernières années, dont Mick Jagger, Beyoncé et Madonna, était fermé depuis deux ans en raison de la pandémie et se préparait à rouvrir au public le 10 mai, après des travaux.  

Construit en 1880 pour abriter des magasins, le bâtiment a été transformé en hôtel en 1933 et est devenu un établissement de luxe en 2005.