(La Havane) Cuba sera en mesure d’administrer son propre vaccin anti-COVID à toute sa population au premier semestre 2021, selon un haut responsable de la santé.

Agence France-Presse

L’île pourra « immuniser la population cubaine contre le virus Covid au premier semestre 2021 », a déclaré le directeur de l’institut de vaccination Finlay (IFV), Vicente Vérez Bencomo, cité mardi par le journal officiel Granma.

Deux candidats vaccins contre la COVID-19 sont en cours d’élaboration à l’IFV, le Soberana01 et le Soberana02.

M. Bencomo a fait ces déclarations à l’occasion d’une visite à l’institut du président cubain Miguel Díaz-Canel.

« Les soberanas ont bien avancé dans leurs essais cliniques, le premier achève la phase 1 et le deuxième entre en phase 2 », a-t-il précisé.

Environ un millier de volontaires se verront administrer différentes variantes du Soberana 2 en janvier, puis une fois les évaluations faites, la phase 3 pourra commencer avec la participation de 150 000 personnes à La Havane, a-t-il poursuivi.

Des négociations sont également en cours pour effectuer la phase 3 de Soberana 2 dans d’autes pays, étant donnée la faible prévalence de COVID-19 parmi la population cubaine.

Le Centre d’ingéniérie génétique et de biotechnologie travaille lui aussi sur deux candidats vaccins contre le virus, baptisés Mambisa et Abdala.

Les scientifiques cubains sont expérimentés en matière de recherche vaccinale. Le programme national de vaccination infantile prévoit 11 vaccins, dont 8 sont fabriqués sur l’île, pour lutter contre 13 maladies.  

Bien qu’une résurgence du nombre de cas soit actuellement constatée en raison d’une ouverture des frontières, le nombre de cas reste faible à Cuba, en particulier comparé à ses voisins : il s’élevait dimanche à 11 434 cas dont 143 décès, pour une population de 11,2 millions d’habitants.