Les Cambodgiens commencent à retourner en Thaïlande

En juin, le nombre d'immigrés ayant repassé la... (Photo TANG CHHIN SOTHY, AFP)

Agrandir

En juin, le nombre d'immigrés ayant repassé la frontière vers le Cambodge avait dépassé les estimations de l'Organisation internationale pour les migrations du nombre total de clandestins cambodgiens en Thaïlande.

Photo TANG CHHIN SOTHY, AFP

Agence France-Presse
PHNOM PENH

Près de 10 000 Cambodgiens sont retournés travailler en Thaïlande après un exode massif le mois dernier, ont indiqué des responsables mardi, alors que les deux pays se sont mis d'accord pour faciliter aux migrants l'accès à des permis de travail en Thaïlande.

Plus de 250 000 travailleurs immigrés cambodgiens avaient fui le pays après que la junte thaïlandaise au pouvoir depuis le 22 mai avait mis en garde contre l'expulsion de tous les clandestins.

Cet exode a soulevé des inquiétudes pour l'économie thaïlandaise dépendante d'une main-d'oeuvre immigrée bon marché, notamment dans les secteurs de la pêche et de la construction.

Lors d'une rencontre mardi à Phnom Penh, le ministre cambodgien des Affaires étrangères Hor Namhong et le Secrétaire permanent du ministère thaïlandais des Affaires étrangères Sihasak Phuangketkeow se sont mis d'accord pour «aider les migrants à travailler légalement» en Thaïlande.

«Le Cambodge a demandé à la Thaïlande d'émettre des visas à plus de 10 000 migrants, dont la plupart sont désormais retournés travailler là-bas», a noté Hor Namhong.

En juin, le nombre d'immigrés ayant repassé la frontière vers le Cambodge avait dépassé les estimations de l'Organisation internationale pour les migrations du nombre total de clandestins cambodgiens en Thaïlande.

Bangkok a depuis tenté de calmer la situation, assurant qu'il n'y avait pas de répression particulière des clandestins, sans pour autant réellement convaincre jusqu'à présent ni les migrants, ni Phnom Penh.

Sihasak a précisé mardi que les Cambodgiens pourraient désormais obtenir un visa en une journée, après la mise en place de centre d'enregistrements à la frontière.

En parallèle, Phnom Penh a annoncé la semaine dernière une réduction des coûts des passeports et autres documents nécessaires à l'entrée en Thaïlande.

Des responsables de l'immigration de la ville cambodgienne frontalière de Poipet, principal point de passage entre les deux pays, ont indiqué mardi qu'environ un millier de migrants traversaient vers la Thaïlande chaque jour depuis ce week-end.

Avant cet exode, la Thaïlande comptait selon des chiffres officiels plus de 3 millions de travailleurs immigrés légaux ou illégaux, pour une population active thaïlandaise d'un peu plus de 38 millions de personnes, dans une société au chômage quasi inexistant.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer