Source ID:; App Source:

Un ministre chinois à Taïwan, une première depuis 1949

Zhang Zhijun (gauche), directeur du Bureau des affaires... (PHOTO SAM YEH, AFP)

Agrandir

Zhang Zhijun (gauche), directeur du Bureau des affaires taïwanaises à Pékin, et son homologue taïwanais, Wang Yu-chi, dans un hôtel de Taoyuan, le 25 juin.

PHOTO SAM YEH, AFP

Agence France-Presse
TAOYUAN

Le plus haut responsable chinois à fouler le sol de Taïwan dans le cadre d'une visite officielle est arrivé sur l'île mercredi, plus de six décennies après la guerre civile entre communistes et nationalistes.

Zhang Zhijun, directeur du Bureau des affaires taïwanaises à Pékin avec le rang de ministre, doit évoquer avec ses interlocuteurs l'établissement de bureaux de liaison.

Il est arrivé à l'aéroport de Taoyuan, dans le nord de l'île, où il devait s'entretenir dans la journée avec son homologue taïwanais, Wang Yu-chi, président du Conseil des affaires continentales (chinoises, NDLR).

Les deux hommes s'étaient rencontrés à Nankin, dans l'est de la Chine, en février dernier, lors du premier contact direct entre les deux gouvernements depuis 1949.

Des incidents ont mis aux prises mercredi les... (PHOTO EDWARD LAU, REUTERS) - image 3.0

Agrandir

Des incidents ont mis aux prises mercredi les forces de l'ordre avec des manifestants nationalistes qui tentaient de s'approcher de l'hôtel où les entretiens étaient prévus.

PHOTO EDWARD LAU, REUTERS

Des incidents ont mis aux prises mercredi les forces de l'ordre avec des manifestants nationalistes qui tentaient de s'approcher de l'hôtel où les entretiens étaient prévus.

Des heurts ont également opposé à l'aéroport des dizaines de militants indépendantistes d'un côté, unionistes de l'autre.

La fin de la guerre civile en 1949 a donné naissance à la «République de Chine» et de la «République populaire de Chine».

Cette année-là, deux millions de Chinois fidèles au chef nationaliste Chiang Kai-shek, défait par les hommes de Mao, s'étaient réfugiés sur l'île de Taïwan.

Pékin considère Taïwan comme lui appartenant et n'a pas renoncé à la réunification, par la force si nécessaire.

Les relations entre les deux territoires se sont toutefois détendues depuis l'arrivée au pouvoir en 2008 à Taïwan du président Ma Ying-jeou.

Ma a en effet mis en sourdine la rhétorique nationaliste du Kuomintang au bénéfice du développement des échanges économiques avec la Chine, premier partenaire commercial de Taïwan.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer