Un Sud-Coréen reconnu coupable d'espionnage par la Corée du Nord a été condamné vendredi à une peine de travaux forcés à vie, a annoncé l'Agence nord-coréenne KCNA captée à Séoul.

Publié le 30 mai 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Kim Jong Uk, pour qui le procureur avait demandé la peine capitale, a notamment été reconnu coupable d'avoir tenté de mettre en place une église clandestine en Corée du Nord, a précisé l'agence.

Le prévenu a cependant échappé à la peine capitale après avoir reconnu ses fautes parmi lesquelles figuraient une tentative de subversion de l'Etat, des activités d'espionnage et de propagande anti-étatique, ainsi que son entrée illégale dans le pays, a précisé KCNA.

Cette condamnation intervient alors que les tensions militaires entre les deux Corées ont connu un regain d'intensité ces derniers mois.

En 2013, un citoyen américain, M. Kenneth Bae, présenté par la justice nord-coréenne comme un militant évangéliste, avait été condamné à 15 ans de travaux forcés pour avoir tenté de renverser le gouvernement de Pyongyang.