Source ID:; App Source:

Le président chinois pour la première fois au Xinjiang

Le président chinois Xi Jinping, à Pékin, en... (PHOTO PETAR KUJUNDZIC, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le président chinois Xi Jinping, à Pékin, en mai dernier.

PHOTO PETAR KUJUNDZIC, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
PÉKIN

Le chef de l'État chinois, Xi Jinping, a effectué sa première tournée présidentielle au Xinjiang, région en proie à des violences chroniques et peuplée de Ouïghours musulmans, où il a appelé à y durcir la lutte «anti-terroriste», a rapporté mercredi la presse officielle.

Le Xinjiang est la «ligne de front» du combat de Pékin contre le «terrorisme», a souligné le président chinois, cité par l'agence Chine Nouvelle, estimant que la situation y était «inquiétante et complexe».

Le Xinjiang, frontalier de huit États d'Asie centrale, est une vaste région semi-désertique riche en ressources naturelles, et dont les Ouïghours, musulmans turcophones, constituent la principale ethnie.

Depuis 2009, elle est le théâtre de violences récurrentes qui se sont intensifiées ces derniers mois, dénoncées par Pékin comme des actes «terroristes» imputés à des mouvements séparatistes et islamistes.

Les Han, ethnie majoritaire en Chine, y ont afflué par millions ces dernières décennies et les Ouïghours se disent harcelés par les autorités et victimes d'une politique répressive à l'encontre de leur religion et de leur culture.

«Il est nécessaire d'avoir des méthodes efficaces pour contrôler les criminels violents et terroristes», a averti Xi Jinping à Kashgar, deuxième ville de la région, selon ses propos rapportés par l'agence officielle et cités par le China Daily.

«Il faut (pour les forces de l'ordre) des entraînements simulant des combats réels. Davantage de sueur en temps de paix pour saigner moins en temps de guerre», a poursuivi Xi, qui effectuait sa première visite au Xinjiang depuis sa nomination à la tête du Parti communiste en novembre 2012 et de l'État en mars suivant.

La une du China Daily montrait le président chinois souriant dans une maison de Kashgar, entouré d'une famille ouïghoure et de plats traditionnels.

Xi a également encouragé l'étude du mandarin par les enfants ouïghours, estimant que cela «contribuerait à promouvoir l'unité ethnique» du pays. Il a aussi incité les instituteurs Han dans la région à apprendre la langue ouïghoure.

Cette «tournée d'inspection» de Xi Jinping fait suite à la première réunion mi-avril de la nouvelle Commission nationale de sécurité, qu'il préside.

Dans un éditorial, le Global Times a appelé mercredi les Chinois à «ne pas avoir peur» de voyager et d'investir au Xinjiang, et à «balayer le parfum de terreur répandu à travers la société par les éléments terroristes». Ces derniers, selon le journal, veulent élargir «le fossé ethnique» et isoler le Xinjiang.

Attribuée officiellement à «des gens du Xinjiang», une attaque de commando à l'arme blanche dans la gare de Kunming (sud) avait fait 29 morts et 143 blessés en mars dernier.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer