Un séisme de magnitude 5,8 a frappé samedi une région isolée du sud-ouest de la Chine, proche du site touristique de Shangri-La, faisant au moins cinq morts, 24 blessés et de nombreuses destructions, selon les médias officiels.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le tremblement de terre s'est produit à 8 h 04 heure locale, à une profondeur de 10 kilomètres, à Benzilan, à la frontière des provinces du Sichuan et du Yunnan, a indiqué l'Institut géophysique américain (USGS).

Le chauffeur d'un car de touristes a été tué et trois passagers ont été gravement blessés par la chute de rochers, a rapporté l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

Trois autres cars de touristes ont été bloqués par des glissements de terrain provoqués par le séisme et ses répliques, a indiqué l'agence.

Au total, 24 personnes, dont sept touristes, ont été blessées dans la région, a ajouté l'agence, sans donner leur nationalité.

Au moins 600 maisons ont été détruites et plus de 55 000 endommagées, plus de 9 000 habitants devant être relogés, a indiqué l'agence.

«Pendant le séisme de ce matin, les secousses ressenties par le district ont été relativement importantes», a déclaré Liao Wencai, vice-secrétaire du Parti communiste du district de Deqin, cité par l'agence.

Les médias officiels ont indiqué que des équipes de secours se dirigeaient vers cette région montagneuse.

Le tremblement, le deuxième en quatre jours dans la région après celui de magnitude 5,1 mercredi, a été suivi de quelque 200 répliques, mais qui n'ont pas dépassé la magnitude 4,9, selon l'Administration de surveillance des tremblements de terre chinois.

Un responsable du district de Derong, dans le Sichuan, cité par la télévision officielle, a rapporté que des routes et les télécommunications avaient été coupées dans certaines zones.

Les secousses ont cependant peu affecté le site touristique de Shangri-La, à environ 60 km de Benzilan. Du nom du paradis imaginaire décrit dans le roman «Lost Horizon» de James Hilton, ce pittoresque coin de montagne a attiré quelque 7,6 millions de visiteurs l'année dernière.

«Le bâtiment a juste un peu tremblé et tout est revenu à la normale assez vite», a affirmé à l'AFP un employé d'hôtel sur place.

Deux tremblements de terre très rapprochés avaient tué 95 personnes dans la province du Gansu (nord-ouest) en juillet.

Plus tôt cette année, un séisme de magnitude 6,6 avait déjà touché le Sichuan, faisant près de 200 morts. Il y a cinq ans, un violent séisme dans la même province avait coûté la vie à près de 90 000 personnes.