L'explosion d'une bombe dans un restaurant du sud des Philippines, où sévit depuis des décennies une rébellion séparatiste islamique, a fait six morts et près de 30 blessés, ont annoncé samedi la police et les autorités locales.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'engin de fabrication artisanale a détonné vers minuit (midi à Montréal vendredi) dans un restaurant populaire du port de Cagayan de Oro, dans l'île méridionale de Mindanao, soufflant les vitres à des dizaines de mètres à la ronde.

Le mobile de l'attentat n'était pas immédiatement connu a déclaré à l'AFP le chef de la police de la ville, Graciano Mijares.

Selon un commerçant, il y avait au moins une centaine de consommateurs à l'intérieur du restaurant au moment de l'explosion.

«J'ai ressenti puis entendu la déflagration», a témoigné Noel Arcenas qui se trouvait à quelques mètres de là.

«Les gens couraient, ensanglantés, et les rescapés ont sorti au moins sept ou huit personnes du site», a-t-il dit.

Parmi les victimes figure Roldan Lagbas, un membre du conseil provincial de la province de Misamis Oriental, selon la police.

Les combats entre les forces gouvernementales et divers groupes insurrectionnels musulmans ont fait des dizaines de milliers de morts depuis les années 1970.

Manille a ouvert des négociations avec l'un de ces groupes les plus importants et les plus actifs, le Front moro islamique de libération (MILF).

Ils ont tout récemment convenu des modalités de répartition des revenus de l'impôt et de l'exploitation des ressources naturelles dans ce qui devrait devenir une région semi-autonome.