L'UNESCO a rendu hommage lundi à la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai devenue «l'héroïne» de la lutte pour l'éducation des filles, lors d'une réunion au siège de l'organisation à Paris en présence du président pakistanais Asif Ali Zardari.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La création d'un fonds baptisé «Plan Malala» pour scolariser toutes les fillettes d'ici à 2015 a été annoncée à cette occasion par l'UNESCO, auquel le Pakistan versera dix millions de dollars, a indiqué M. Zardari.

«Une jeune fille déterminée de mon pays a été attaquée par les forces de l'obscurantisme», a déclaré le président pakistanais.

Malala, 15 ans, a été blessée par balle en octobre par un tireur envoyé par un groupe fondamentaliste pour la punir de son engagement en faveur de l'éducation des jeunes filles. Touchée à la tête, l'adolescente est actuellement soignée en Grande-Bretagne.

L'ONU estime que 61 millions d'enfants ne sont pas scolarisés, dont les deux tiers sont des filles.

Intitulée «Soutenons Malala, l'éducation des filles est un droit», l'initiative de l'UNESCO était organisée conjointement avec le gouvernement pakistanais à l'occasion de la journée des droits de l'homme des Nations Unies.

Le premier ministre français Jean-Marc Ayrault était présent ainsi que Gordon Brown, envoyé spécial de l'ONU chargé de l'éducation, Abdulaziz Othman Altwaijri, directeur général de l'organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO) ou encore Maitha Alshamsi, ministre d'État des Émirats Arabes Unis.

Malala «est devenue une icône des filles de son âge au Pakistan et dans le monde entier», a déclaré M. Alshamsi. «Malala est une héroïne. Le crime perpétré contre elle ne peut être justifié» par la religion, a renchéri Muhammad Al-Ahmadi Abu al Nour, représentant du grand imam d'Al-Azhar au Caire.

«Si nous ne devions retenir qu'une chose de l'histoire de Malala, ce serait que la prétendue relativité des droits de l'homme est une fable et une supercherie. Devant son histoire, qui ne ressent pas colère et révolte», a déclaré le premier ministre français.