Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a accusé l'Iran d'être responsable des attentats mardi dans le centre de Bangkok, qui ont fait un blessé grave, au lendemain d'attaques contre le personnel des ambassades d'Israël en Inde et en Géorgie.

Publié le 14 févr. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

«La tentative d'attaque à Bangkok prouve une fois de plus que l'Iran et ses affidés continuent d'agir par les moyens du terrorisme, et les derniers attentats en sont un exemple», a affirmé M. Barak, selon un communiqué de son bureau.

«L'Iran et le Hezbollah constituent une source intarissable de terrorisme, et sont une menace pour l'équilibre régional et mondial», a ajouté le ministre israélien, en visite à Singapour, après avoir passé quelques heures à Bangkok dimanche, selon le texte.

Un homme de nationalité iranienne présumée a été grièvement blessé mardi dans le centre de Bangkok lorsqu'un engin de nature non clairement identifiée qu'il portait a explosé, après deux autres explosions, ont indiqué des sources policières thaïlandaises.

La police a tenté d'intercepter trois hommes qui fuyaient un domicile après une première explosion. L'un d'eux a ensuite lancé un engin sur un taxi qui refusait de s'arrêter, puis un autre engin vers la police, provoquant une détonation qui lui a arraché les deux jambes.

«Une carte d'identité iranienne a été trouvée sur le blessé, donc il est probable qu'il soit iranien», a indiqué à l'AFP le général Pisit Pisuthisak, commandant adjoint de la police de la capitale.

Ces attentats interviennent au lendemain de deux attaques à la bombe visant le personnel des ambassades d'Israël en Inde et en Géorgie.

Quatre personnes ont été blessées par un attentat à la bombe contre une voiture de l'ambassade israélienne à New Delhi, dont une diplomate de 42 ans, grièvement atteinte. À Tbilissi, la police géorgienne a désamorcé un engin explosif découvert dans la voiture d'un employé de l'ambassade israélienne.