Vingt militants islamistes proches d'al-Qaïda ont été tués lundi soir par des frappes aériennes dans la province d'Abyan, dans le sud du Yémen, a annoncé un responsable du ministère de la Défense. Deux activistes ont également été tués mardi.

ASSOCIATED PRESS

Plusieurs dizaines d'autres extrémistes islamistes ont été blessés à Zinjibar, la capitale provinciale, précisait-on de même source.

Le Yémen abrite dans cette région du pays des militants proches d'al-Qaïda particulièrement actifs, à qui est attribuée la responsabilité de plusieurs attentats perpétrés contre des intérêts américains.