Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a ajouté une étape en Corée du Sud à l'occasion d'une tournée en Asie qui le mènera en Chine et au Japon mi-janvier, a annoncé lundi le Pentagone.

AGENCE FRANCE-PRESSE

M. Gates « ajouté une brève étape en République de Corée à son prochain voyage en Asie», a indiqué le porte-parole du Pentagone, Geoff Morrel, dans un communiqué.

Il «se rendra à Séoul le 14 janvier pour rencontrer le ministre de la Défense Kim» Kwan-Ji, a-t-il ajouté.

Les deux hommes auront un entretien portant sur les récentes actions de la Corée du Nord et la façon de «répondre aux menaces que représentent les provocations nord-coréennes et ses programmes nucléaires et balistiques» selon M. Morrell.

Cette étape à Séoul n'était pas prévue dans le programme initial de la tournée du secrétaire à la Défense dévoilé avant Noël. Cette tournée le mènera en Chine du 9 au 12 janvier à l'invitation de son homologue, le général Liang Guanglie, puis au Japon les 13 et 14 janvier.

La tension dans la péninsule coréenne s'est brusquement tendue en fin d'année après le bombardement par l'artillerie nord-coréenne le 23 novembre d'une île sud-coréenne située à quelques kilomètres de ses côtes.

Depuis ce bombardement, Américains et Sud-Coréens ont mené des manoeuvres navales conjointes en mer Jaune, théâtre des tensions, et le plus haut-gradé américain, l'amiral Mike Mullen, s'est rendu à Séoul pour assurer le pays de la solidarité des États-Unis qui maintiennent plus de 28 000 soldats dans le pays.