Un attentat à la bombe a été déjoué samedi au Kirghizistan après la découverte d'un engin explosif dans un véhicule stationné devant le quartier général de la police à Bichkek, a annoncé la police.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ces explosifs équivalant à 7 à 10 kilos de TNT ont été trouvés sur un véhicule de type 4X4, a annoncé le service de presse de la police selon l'agence AKIpress.

Les services spéciaux du Kirghizistan ont ouvert une enquête pour «terrorisme», a annoncé à l'AFP un porte-parole de ces services.

Les enquêteurs rapprochent cette découverte du vol d'un véhicule similaire appartenant à un ressortissant américain par un groupe d'hommes armés vendredi soir, selon la même source. Une somme de 2000 dollars avait également été dérobée à l'Américain.

Selon des informations de presse, les artificiers des forces de sécurité kirghizes (GKNB) ont réussi à désamorcer cet explosif qui était composé d'une bombonne de gaz, de poudre et de fils électriques reliés à un portable.

Cet engin devait exploser au cours d'un exercice de la police en présence de nombreuses personnes dans le bâtiment, a indiqué un responsable du ministère de l'Intérieur à l'agence russe Interfax.

Les forces de l'ordre kirghizes restent depuis samedi dans les casernes alors que la sécurité des installations stratégiques a été renforcée.

Le Kirghizistan, une ex-république soviétique très pauvre, a connu une vague de violences au printemps, avec le renversement du président Kourmanbek Bakiev, puis des affrontements entre Kirghizes et Ouzbeks dans le sud.

Dans ce pays, Washington loue une base aérienne essentielle (Manas) pour la logistique de la guerre en Afghanistan. Les Russes y disposent également d'une base militaire.