Des inondations dans le sud de la Thaïlande ont entraîné le déplacement de plusieurs milliers de personnes et des perturbations dans le secteur des transports, selon les autorités.

ASSOCIATED PRESS

Après avoir inspecté la zone sinistrée à bord d'un avion militaire, le premier ministre Abhisit Vejjajiva a évoqué mardi l'une des pires catastrophes naturelles qu'ait connues la Thaïlande.

Les inondations ont été provoquées par des pluies continues dues à une dépression tropicale dimanche et lundi. Des milliers de personnes ont été déplacées, certaines liaisons ferroviaires ont été suspendues vers le sud et l'aéroport de l'île de Samui a été temporairement fermé.

La marine a envoyé le porte-avions Chakri Naruebet vers la province de Songkhla pour une mission de secours qui doit commencer mercredi matin. Le bâtiment mobilisera ses hélicoptères pour transporter des équipements, et servira également de dépôt alimentaire et d'hôpital flottant.

Ces intempéries dans le sud font suite à deux semaines de fortes inondations, principalement dans le nord, qui ont coûté la vie à 104 personnes. Près de six millions de personnes vivant dans 38 provinces du nord, de l'est, du centre et du nord-est du pays ont été affectées par les inondations enregistrées en octobre, selon le département gouvernemental de prévention des catastrophes.