Un homme a été grièvement blessé par une grenade dans le centre de Bangkok malgré le maintien de l'état d'urgence, tout près du site d'une attaque semblable perpétrée fin juillet, a-t-on appris vendredi auprès des secours et de la police.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le blessé est un garde de sécurité âgé de 23 ans, grièvement blessé à la tête et qui a subit une intervention chirurgicale, ont indiqué les secours de la capitale thaïlandaise.

«C'est une grenade M-79, lancée à 23h05 hier soir (12h05, heure de Montréal)», a expliqué pour sa part le Lieutenant Colonel Krissana Sukanta, du commissariat de police de Phayathai, un quartier de Bangkok, en précisant que personne n'avait été arrêté et qu'une enquête avait été ouverte.

Le 30 juillet, un homme d'une trentaine d'années qui fouillait les poubelles avait déjà été grièvement blessé par une grenade, à quelque 50 mètres de là.

Un suspect avait été arrêté peu après, lié aux «chemises rouges», le mouvement antigouvernemental qui a organisé les violentes manifestations du printemps.

Juste avant, le 25 juillet, une bombe devant un arrêt d'autobus avait fait un mort et dix blessés, ravivant les tensions dans le royaume deux mois après la crise, la pire qui ait secoué le royaume depuis 1992.

Les manifestations entre mi-mars et mi-mai avaient rassemblé jusqu'à 100 000 personnes et avaient été émaillées de nombreuses violences entre manifestants et forces de l'ordre, faisant au total 91 morts et 1900 blessés. Elles avaient pris fin au terme d'une opération militaire contre le camp retranché des «rouges».

La crise a souligné les profondes divisions de la société thaïlandaise et justifié, selon les autorités, que l'état d'urgence soit actuellement maintenu dans la capitale et les provinces environnantes.

Cette mesure interdit tout rassemblement de plus de cinq personnes et permet aux forces de sécurité de détenir un suspect pendant trente jours sans mandat de la justice.