La commission électorale du Bangladesh a annoncé mardi que la prostitution, légale dans ce pays à majorité musulmane, serait reconnue comme une profession et inscrite sur les nouvelles cartes d'électeurs.

Mis à jour le 18 août 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

La commission avait reconnu seulement 25 professions lors de la mise en circulation des premières cartes d'électeurs, mais elle a décidé d'y ajouter quinze métiers supplémentaires, dont ceux de journaliste, tailleur et prêtre, a indiqué à l'AFP un commissaire électoral, Shakhawat Hossain.

«Si quelqu'un souhaite mettre travailleur du sexe comme profession, nous l'accepterons. Il n'y a pas de problème avec cela. Après tout, c'est un des plus vieux métiers du monde. Nous respectons les droits de l'homme de tous ceux qui exercent un métier», a-t-il déclaré.

Les organisations humanitaires évaluent à 20 .000 le nombre de personnes travaillant dans le commerce du sexe, un secteur en plein boom dans ce pays de 146 millions d'habitants.