Des inondations et glissements de terrain provoqué par les pluies torrentielles de la mousson ont fait plus de 400 morts et touché plus de 600 000 personnes en trois jours au Pakistan, ont annoncé vendredi les autorités locales.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Des centaines de maisons et des milliers d'hectares ont été inondés dans le nord-ouest du pays et au Cachemire, la principale route vers la Chine a été coupée et des centaines de communautés se retrouvent isolées.

Des précipitations inédites de 321 millimètres sont tombées sur le Nord-Ouest au cours des dernières 36 heures, selon les services météorologiques pakistanais, qui annoncent une accalmie pour les jours prochains.

La province de Khyber Pakhtunkhwa (anciennement Province de la frontière du Nord-Ouest), où de nombreuses communautés pauvres vivent dans les montagnes, était la plus touchée.

«Il s'agit des inondations les plus graves jamais survenues dans la province», a estimé le ministre provincial de l'Information, Mian Iftikhar Hussain, au cours d'une conférence de presse à Peshawar. «Nous avons 408 morts confirmés à la suite des inondations et des pluies dans la province», a-t-il annoncé.

Près de 150 personnes sont portées disparus, a-t-il précisé, ajoutant que l'eau avait inondé environ 200 km de routes.

«Au moins 600 000 personnes ont été touchées par les inondations, et le nombre devait augmenter car l'eau continue de monter à Peshawar, Nowshera et Charsada», a-t-il indiqué. Les villes de Swat, Shangla et Peshawar étaient coupées du reste du pays par la montée des eaux. Environ 2800 vacanciers étaient bloqués dans la vallée de Swat, reprise l'an dernier par l'armée pakistanaise aux talibans.

Les inondations ont également frappé le Cachemire pakistanais, situé au nord du pays, où l'ont comptait au moins 22 morts, et le Baloutchistan (sud-ouest) avec 25 morts, selon les autorités locales.

Le bilan de ces trois jours d'inondations est déjà bien plus lourd que celui de l'accident de l'avion de ligne qui s'est écrasé mercredi dans les collines bordant Islamabad, tuant les 152 personnes à bord.