Plus d'un millier de personnes ont péri ou étaient portées disparus mercredi dans les inondations qui ont frappé la Chine, et de fortes pluies étaient encore attendues, a prévenu mercredi un responsable gouvernemental.

ASSOCIATED PRESS

Le dernier bilan faisait état de 701 morts et 347 disparus, a établi Liu Ning, secrétaire générale de l'agence gouvernementale de prévention des inondations. C'est le pire bilan depuis les inondations de 1998 qui avaient causé la mort de 44150 personnes.

Les inondations de cette année, qui ont d'ores et déjà coûté 142,2 milliards de yuans de dégâts (près de 28 milliards de dollars), pourraient s'aggraver avec la saison des typhons. «Avec 60 à 80% des pluies annuelles concentrées entre juin et août, nous devons nous préparer à prévenir et affronter de possibles désastres», a prévenu Liu Ning lors d'une conférence de presse. Trois quarts des provinces chinoises ont été touchées par des inondations et 25 rivières ont battu leur niveau record.

La tempête tropicale Chanthu devrait toucher l'île de Hainan, dans le sud du pays, et la province de Guangdong ce week-end. Six à huit typhons sont attendus cette année.

La télévision officielle a diffusé des images de soldats et de secouristes fouillant les décombres et dans la boue à la recherche de rescapés d'un glissement de terrain à Ankang, dans la province de Shaanxi, dans le nord du pays. Quatorze personnes sont mortes et 35 étaient toujours portées disparues mercredi.

Sur les images tournées dans les provinces de Shaanxi et du Sichuan (sud-ouest), figuraient des magasins et des maisons inondées, ainsi que des bus et des voitures roulant dans des rues envahies par les eaux.

Les inondations, en particulier dans le bassin du fleuve Yangtsé, ont fait déborder les réservoirs, et provoqué des glissements de terrain qui ont touché plus de 645 000 maisons.